JÚLIA FARRERO PUIG

Née à Lleida, je débute ma formation de cirque à Barcelone avec des professeurs spécialisés dans les techniques aériennes ; je poursuis avec plus d’implication à Buenos Aires, Argentine dans de différents espaces et écoles, où je travaille avec la danse et d’autres techniques de cirque, notamment le trapèze fixe.

En 2011, j’étudie à l’école de cirque Rogelio Rivel à Barcelone en tant que spécialiste du trapèze fixe. Je poursuis ma carrière à Toulouse, France, où je me forme auprès d’artistes tels que Elodie Doñaque, Chloé Moglia de Cie Rhizome, Cohdi Harrell, Madlena Laine, entre autres. Toujours intéressée par la danse et le mouvement, je cherche mon propre langage entre technique et expression corporelle, d’où naît mon numéro de trapèze qui tourne dans différents festivals et cabarets en France, en Catalogne et en Espagne. Plus tard, je travaille comme trapéziste dans la compagnie de théâtre Markeliñe au Pays Basque.

En parallèle, j’obtiens un diplôme en physiothérapie. Je me forme aux techniques de dysfonctionnement des membres inférieurs, techniques myotensives de la colonne vertébrale et du bassin, ainsi qu’aux techniques myofasciales, à la thérapie viscérale et cranio-sacrée.

Spectacles

TEIA

SOLO DE CIRQUE, BOIS ET CORPS

Dans un environnement de montagne et avec la tradition des falles comme source d’inspiration, une pièce entre le mouvement et le trapèze (ou sa symbolique) émerge, à travers un langage simple et visuel.

Un spectacle qui invite le spectateur à faire partie de ce patrimoine culturel, où cohabitent le passé et le contemporain, la rusticité et la délicatesse.

À travers le corps et le bois, je parle de moi, de mes souvenirs, de mon grand-père, de ces gens aux mains tannées et aux pieds enracinés dans la terre.

Un scénario en construction, où tout se transforme, et on entrevoit, grâce de l’imaginaire, les contradictions humaines .